Le BRGM annonce la parution d'un guide de bonnes pratiques pour l'arrêt des traitements en place (in situ).
20 décembre 2022
Image de couverture du rapport BRGM-RP-70923-FR

BRGM-RP-70923-FR

© BRGM

Les opérations de traitement in situ représentent entre 40 et 50 % des opérations de dépollution actuellement menées dans le domaine des sites et sols pollués. Si ces techniques sont bien maîtrisées par les acteurs du domaine, l’arrêt de ce type de traitement est rendu délicat par différents phénomènes : effets rebonds, saturation résiduelle. S’ils ne sont pas bien gérés, ces derniers peuvent induire un relargage diffus et rémanent de polluants après l’arrêt des traitements.

Afin de mieux gérer ces phénomènes, ce guide vise à mieux cadrer les conditions de l’arrêt des traitements in situ.