Variables humaines d’exposition (VHE) disponibles en France pour les évaluations quantitatives des risques (EQRS)

01/01/2013
Organisme producteur : Santé Publique France, 
Thématique : Modélisation Transfert/Exposition, 
Type de document : 
Rapport

Couverture du rapport Variables humaines d'exposition (VHE) disponibles en France pour les EQRSEn évaluation quantitative des risques sanitaires (EQRS), il est nécessaire, dans la phase de caractérisation des expositions, de tenir compte, autant que possible, des spécificités de la population étudiée tant sur le plan des données morphophysiologiques, que de consommation, habitudes et comportements. Ces caractéristiques sont appelées variables humaines d'exposition (VHE).

Comme il est souvent impossible d'établir des VHE ad hoc (pour des questions de coûts, incompatibilité avec le temps de réponse souhaitée, ou d'impossibilité de mesures des paramètres), les évaluateurs de risques sanitaires ont besoin de disposer directement de données adaptées au contexte et à la population d'étude. Or, en l'absence de référentiel français commun dans le domaine, il est, à l'heure actuelle, parfois difficile de trouver l'information nécessaire.

Ainsi, ce document recense les VHE françaises les plus récentes et pertinentes, disponibles en 2011 pour la population française et utilisable en EQRS. En France, lorsqu'elles sont utilisées dans d'autres domaines que l'EQRS, certaines VHE spécifiques des Français sont facilement accessibles (masse corporelle, données de consommation alimentaire et apports nutritionnels), habitudes et comportements (Budget espace-temps)). En revanche, les VHE utilisées uniquement (ou quasiment) en EQRS ne sont pas bien renseignées (surface corporelle, débit respiratoire, ingestion involontaire de poussières, durée de résidence). Lorsqu'aucune donnée n'est disponible en France l'évaluateur de risques ne peut avoir recours qu'aux données internationales en ayant conscience des incertitudes engendrées.

Dernière mise à jour le 19.02.2021